L’État des forêts dans le monde.

La consultation des données (cf tableaux) est nécessaire. Le placement des îles du Pacifique État est approximative. Reproduction autorisée avec mention de l’auteur.


Réalisée (comme d’habitude) à partir des données mises à disposition par l’ONU, cette carte représente deux choses : le pourcentage de surface boisée de chaque pays et l’évolution entre 1995 et 2007 de celle-ci (en pourcentage).

On constate sans surprise que les États disposant du couvert forestier le plus faible se situent au niveaux des tropiques du Cancer (Afrique du Nord, Péninsule Arabique) et du Capricorne (Amérique & Afrique australes, Australie) auxquels il faut ajouter ceux d’Asie centrale et l’Islande. Si ces États sont naturellement pauvres en forêt, ce n’est pas le cas de certains autres, principalement des îles du Pacifique et des États afrincains ayant dévasté leurs forêts.
Il apparaît de manière flagrante — sauf pour des États comme le Brésil (en particulier) ou l’Indonésie — que les pertes sont importantes au niveaux des forêts tropicales et équatoriales, essentiellement celles d’Afrique et du nord de l’Amérique latine. Cela s’explique par le besoin en terres agricoles (essentiellement pour l’exportation, les agrocarburants…) , de l’industrie forestière, des besoins en bois de chauffage…

Ces pertes, certes justifiées en partie par les besoins des populations locales, sont une catastrophe en terme de biodiversité — les forêts équatoriales et tropicales concentrant la majeure partie des espèces –, de lutte contre le changement climatique. On peut également ajouter que la déforestation pour l’agriculture n’est pas viable à terme car cela amène une modification du régime des pluies, une érosion importante et donc un épuisement des sols. 

Par contre, on constate que les États européens, nord-américains, proche-orientaux  ainsi que chinois et vietnamiens   voient une stagnation ou une augmentation plus ou moins importante de leur couvert forestier. Ici, l’abandon de certaines terres agricoles, une meilleure gestion des forêts explique l’extension de ces dernières.



Tableaux :

Sources :
UNdata.


Sur le Brésil : voir les différents articles de novembre et décembre 2010 sur le blog Visions cartographiques.